News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Thursday, February 13, 2014

Congo Airways : tel sera le nom de la nouvelle compagnie aérienne congolaise

Le conseil des ministres tenu lundi 10 février 2014 à la cité de l'Unité africaine (UA) et présidé par le Premier ministre Augustin Matata Ponyo a décidé la création d'une nouvelle société nationale aérienne. Elle s'appellera Congo Airways. Pour atteindre cet objectif, le Premier ministre Matata Ponyo a chargé le ministre des Transports et voies de communication, Justin Kalumba Mwana Ngongo et la ministre du Portefeuille, Louise Munga Mesozi, d'étudier les modalités pratiques relatives à la création de cette nouvelle société nationale aérienne. Augustin Matata Ponyo a insisté sur l'achat des aéronefs performants pour éviter les erreurs du passé où les défuntes sociétés nationales aériennes n'avaient duré que l'espace d'un matin.
Le Premier ministre Matata Ponyo a invité les deux interlocuteurs à aller vite en besogne. Car, a-t-il martelé, la nouvelle société nationale aérienne doit voir le jour avant la fin de cette année 2014.
Nous saluons de deux mains la décision prise par le conseil des ministres. Car, il est inadmissible qu'un pays qu'est la République démocratique du Congo, un pays aux dimensions continentales et aux immenses richesses du sol et du sous-sol, puisse manquer une société nationale aérienne.
La nouvelle société va remplacer les défuntes sociétés nationales aériennes Air-Congo, Air- Zaïre et Lac (Lignes aériennes congolaises). Ayant fait la fierté de notre grand et beau pays, elles avaient disparu dans la nature à cause de la mauvaise gestion.
L'histoire nous apprend que des hommes placés à la tête de ces sociétés les avaient confondues avec leurs propres boutiques. Un ancien dirigeant d'une de ces sociétés nationales aériennes mobilisait, sans rire, sans raison valable, plutôt sans ménagement, se croyant au-dessus de la loi, tout un DC 10 de sa société aérienne, pour aller visionner, chaque samedi, un film intéressant dans un ciné, dans la ville de Bruxelles, en Belgique, en compagnie de sa famille.
Y aura-t-il changement ? Nous espérons que cette fois-ci c'est la bonne. La nouvelle société nationale aérienne en gestation sera placée entre les bonnes mains et sera bien gérée pour l'intérêt du peuple congolais tout entier.
Nous y reviendrons avec force détails.

No comments:

Post a Comment