News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Tuesday, June 21, 2016

Suite à des rumeurs persistantes: le constructeur Bombardier à la rescousse de Congo

Représentants Congo Airways et Bombardier
Trop c’est trop, c’est du moins ce que l’on puisse dire au regard des rumeurs persistantes doublées de mauvaise foi qui circulent dans certains milieux, au sujet des avions du constructeur canadien Bombardier en général, et du fournisseur de Congo Airways en particulier. C’est pour permettre à Bombardier d’expliquer aux Congolais sur les capacités techniques, la fiabilité de ses avions et les innovations introduites que Congo Airways, à travers M. Désiré Banazire, son Directeur général, a fait appel à une équipe constituée d’experts internationaux et qui sont depuis quelques jours à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. La délégation est conduite par M. Jean-Paul Boutibou, Vice-président du canadien Bombardier, chargé des ventes pour le Moyen-Orient et l’Afrique.
« Nous sommes venus ici dans le cadre d’une visite ordinaire que l’on fait chez tous nos opérateurs. Congo Airways est le nouvel opérateur, il était intéressant que je vienne me présenter auprès de toute l’équipe dirigeante. On n’est pas dans une science exacte et je ne saurais vous rassurer que demain, il n’y aura pas de problèmes »
, a expliqué Jean-Paul Boutibou à la presse conviée vendredi dernier dans l’immeuble intelligent du Gouvernement, avant d’insister sur le fait que l’important, c’est de savoir comment ces problèmes vont être gérés, comment ils vont être solutionnés de façon à minimiser l’impact sur l’opération et l’impact des désagréments que les clients pourraient connaitre. Pour lui, en effet, tout est fait pour aider Congo Airways. Pour ce faire, il a même annoncé avoir amené un responsable technique et qui va faire des visites guidées, afin d’aider la compagnie dans l’obtention de pièces détachées, pour lui permettre de gagner en autonomie et partant, voler de ses propres ailes.
Donnant les avantages qu’offrent Bombardier, il a expliqué que le Q400 est un choix naturel qui a été opéré par Congo Airways. En effet, Bombardier, c’est 20 milliards de chiffre d’affaires, c’est le n°1 mondial dans le domaine des trains, des avions d’affaires (Learjet, challenger, Global), etc., c’est environ 7000 appareils qui volent dans le monde, c’est plus de 60 opérateurs dans 40 pays avec 556 avions, c’est 42 compagnies aériennes, 12 compagnies de leasing, un taux de fiabilité de 99,5%, etc.  En ce qui concerne l’Afrique en particulier, Bombardier représente à lui seul 370 opérateurs, 123 avions, soit un étalage sur tout le continent et le plus grand client demeure Ethiopian Airlines. Disons aussi qu’avec Bombardier, c’est un taux de pénétration importante en Afrique et ce fabriquant offre ce que les compagnies aériennes demandent et qui répond aux difficultés du terrain. Le constructeur a une diversité d’offres qui démontrent que l’avion répond aux attentes de ses clients.
Lire la suite ici

No comments:

Post a Comment