News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Sunday, 28 July 2013

RVA : fourniture et installation d’un système de gestion et de surveillance de l’espace aérien

La Cellule d’Exécution du Projet de Transport Multimodal (CEPTM), annonce le début de l’exécution par le consortium THALES Air système et PERFECT SPRL, du marché de fourniture et installation d’un système de gestion et de surveillance de l’espace aérien en République Démocratique du Congo pour une valeur de 3.871.705 euros sur financement de la Banque mondiale, au bénéfice de la Régie des Voies Aériennes.

Par ce contrat, le consortium s’engage à fournir, installer et mettre en service des équipements devant assurer un contrôle automatique du trafic dans l’espace aérien national à partir des sites de Mbandaka, Ilebo, Kisangani, Lubumbashi et Kinshasa où seront installés 5 stations terrestres ADS-B ; des équipements de contrôle ACC et APP seront également installés à l’Aéroport International de N’djili, ainsi qu’un simulateur de contrôle aérien.

Ouvrant l’Atelier de lancement du projet, le Coordonnateur de la CEPTM, Monsieur Lazare Dakahudyno Wakale Minada a salué le début de la mise en œuvre de ce marché qui a connu un grand retard dans son exécution à cause de la mesure de suspension des décaissements qui frappait la RVA depuis 2010, mesure qui a pu être levée en 2012 grâce aux efforts fournis par le Gouvernement à cet effet.

L’ADG de la RVA (Régie des Voies Aériennes), Bilenge Abdala, a pour sa part relevé l’importance de ces équipements dans l’amélioration de la sécurité aérienne et la modernisation des équipements de gestion de trafic aérien congolais, afin de répondre aux normes de l’OACI et aux demandes des usagers de cet espace.
En effet, pour la première fois, les contrôleurs de l’espace aérien qui se limitent actuellement à dialoguer avec les pilotes des avions qui survolent l’espace aérien national pourront dorénavant visualiser ces avions sur un écran radar.

La RDC, située au croisement des principales routes aériennes les plus fréquentées d’Afrique et disposant d’un trafic national aussi important, constituait un trou noir pour la navigation aérienne internationale. Avec le projet dont l’exécution commence ce jour, ceci ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Bien que l’Atelier de lancement ne se tienne qu’aujourd’hui, le début de l’exécution du projet a été fixé au 25 juin 2013 et à partir de cette date le consortium a 14 mois pour produire et installer ces équipements, et former les utilisateurs de ceux-ci.

Source: Journal du groupelavenir

No comments:

Post a Comment