News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Thursday, 6 March 2014

Bukavu : 25 millions de dollars pour réhabiliter l’aéroport de Kavumu

Chose promise, chose faite ! L’aéroport de Kavumu va être réhabilité grâce à un financement de l’Etat de l’ordre de vingt-cinq millions des dollars Us. Telle est la substance de la lettre envoyée hier par M. Augustin MATATA Ponyo,  Premier ministre du Gouvernement de le République, aux dirigeants de la Régie des Voies Aériennes (RVA) avec copies aux instances intéressées à ce projet de la reconstruction du pays.
Selon les services de la RVA, il s’agit là d’une promesse faite aux habitants de la province du Sud-Kivu par le chef de l’Etat lors de  sa dernière tournée dans cette partie du territoire national et relayée récemment par le Premier ministre aux élus de cette province.
Pour les habitants de la Province du Sud-Kivu, cet aéroport charrie une histoire douloureuse et une charge émotionnelle indicible. On se souviendra que depuis l’accession de notre pays à la souveraineté internationale en juin 1960, les voyageurs en provenance de Bukavu et d’autres localités et villes de cette province martyre prenaient régulièrement leur avion à l’aéroport de Cyangugu au Rwanda voisin pour se rendre vers d’autres provinces de la République.
Tout allait pour le meilleur jusqu’au lendemain de la guerre des mercenaires conduits par le belge Jean SCHRAMME d’août jusqu’en décembre 1967. Lors d’’un raid sur la Ville de Bukavu par des avions de la Force Aérienne Congolaise, l’avion de chasse de marque T28 de feu Capitaine aviateur MBAKI fut touché par les tirs de la DCA des mercenaires européens et sud-africains qui occupaient Bukavu. Comme son réservoir de carburant avait été troué par les balles et ne pouvant plus atteindre la ville de Goma, sa base de ravitaillement et de repli, le Capitaine aviateur MBAKI lança un SOS en direction des responsables de l’aéroport de Cyangugu au Rwanda. Le Commandant de cet aéroport, un sujet belge, opposa un refus catégorique et ordonna à ses agents de placer des fûts vides tout au long du milieu de la piste d’atterrissage pour empêcher le Capitaine aviateur de poser son avion en détresse. Hélas, le pire se produisit car l’avion fur complètement détruit par l’incendie provoqué par le choc tuant ainsi  le Capitaine aviateur MBAKI.
Cette triste nouvelle se répandit comme la poudre par les réfugiés congolais installés à Cyangugu au Rwanda et qui avaient suivi la scène macabre. Le lendemain, les compagnons d’armes de feu Capitaine aviateur MBAKI organisèrent des représailles en bombardant cet aéroport.
La construction de l’aéroport de Kavumu
Lors de sa tournée à Bukavu pour célébrer la libération de cette ville par les forces armées congolaises conduites par feu le Général MASIALA, secondé par les majors BIAMWENZE et THIUNZA, exécutés en 1977 à l’issue du procès de l’Affaire major Kalume et Consorts, au cours d’un meeting du Président MOBUTU, les habitants de Bukavu réclamèrent et obtinrent la construction d’un aéroport à Kavumu. Il se fait que les dimensions de cet aéroport ne conviennent plus aux aéronefs modernes d’où les demandes pressantes des habitants de cette province relayées par leurs élus à chaque occasion d’une rencontre avec les autorités du gouvernement central.
Selon les études réalisées par les experts de la RVA, les travaux pour la réhabilitation de cet aéroport consisteront à allonger la piste pour atteindre une longueur de 3.000 mètres pouvant recevoir des aéronefs de gros tonnages. Ensuite, outre les travaux de l’électrification de ces lieux et ses environs, il est aussi prévu la construction d’une nouvelle aérogare moderne et des instruments de sol pour guider les avions pendant les mauvais temps, essentiellement les brouillards très fréquents dans cette région. La durée de ces travaux est de huit mois, a indiqué un expert de la RVA et de la Direction de l’Aviation Civile.

Source: mediacongo

No comments:

Post a Comment