News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Sunday, 9 March 2014

RDC : dix compagnies aériennes perdent leur licence d’exploitation


Dans la continuité du processus de certification des compagnies aériennes congolaises, mené par l’Autorité de l’Aviation Civile (AAC) avec l’aide the l’IATA, nous apprenons que la Phase 2 de ce processus vient d’être complétée.  Ainsi, suite à la remise du rapport intérimaire, et sur recommandation de l’IATA, le ministre des transports Justin Kalumba Mwana Ngongo vient de signer un arrêté ministériel portant retrait des licences d’exploitation à une dizaine des compagnies aériennes, dont certaines n’étaient déjà plus en activité.  Il s’agit des compagnies suivantes:
1.      Air Baraka
2.      Cetraca Aviation Service
3.      Gisair
4.      Goma Express
5.      General Transports Airways
6.      Katanga Express
7.      Lubumbashi Air Service
8.      Pegassus Aviation
9.      Sion Airlines
10.  Trace Congo Aviation.
Le ministre affirme être conscient des difficultés que la fermeture de ces compagnies pourraient occasionner aux populations des régions concernées, mais estime que le gouvernement a fait un choix sécuritaire, celui de sauver des vies au dépens des choix économiques.  La même source affirme que d’autres compagnies aériennes  pourront subir la même sanction, si aux phases 3 et 4 du processus de certification, des manquements graves étaient avérés.
Ce processus fut engagé suite à un audit de l’OACI, qui avait relevé des disfonctionnements importants dans le fonctionnement du secteur de l’aviation civile congolaise, parmi lesquels le processus de certification  des compagnies aériennes ainsi que le calibrage des équipements de navigation aérienne.  Un certain nombre des mesures furent alors mises en place par le gouvernement congolais pour tenter de remédier à la situation, telles que la suspension de l’octroi de nouvelle licence d’exploitation aérienne jusqu’ à la fin du processus de re-certification des compagnies aériennes ainsi que le calibrage des équipements d’aides à la navigation aérienne.
Toutes ces mesures s’inscrivent dans le cadre du processus d’assainissement du secteur de l’aviation civile en RDC, de le rendre plus sécuritaire et ultimement sortir la RDC de la liste noire européenne.  Espérant que le ministre s’en tienne à sa décision et ne cède pas aux multiples pressions qui pourraient émaner des différents operateurs, tant politiques qu’économiques.
A suivre…  

No comments:

Post a Comment