News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Monday, August 29, 2016

Congo Airways se dote d’un certificat de transporteur aérien

Le directeur général de la société nationale aérienne Congo Airways, Désiré Balazire Bantu, a reçu jeudi à Kinshasa des mains du ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba Mwana Ngongo, le certificat de transporteur aérien (CTA). 

La délivrance de CTA à Congo Airways, a indiqué le ministre, découle  des exigences   de l’OACI, lors de ses audites menés en RDC.  L’acquisition de ce certificat s’inscrit dans la détermination du gouvernement de sortir le pays de la liste noire de l’UE dans le secteur  aérien. C’est dans ce contexte, a-t-il souligné, que le gouvernement a été amené à suspendre le certificat de transporteur aérien délivré aux compagnies aériennes œuvrant en RDC pour lui permettre  de vérifier la fiabilité de chaque société. 
Cette décision a dit M. Kayumba a contribué à la réduction  sensible  des accidents d’avions au pays. Entre  2008-2012, la RDC avait enregistré 47 crashs contre 24 de  2013 à 2016, soit 49 % de réduction. Il a salué le travail abattu  selon les normes requises par l’Autorité de l’aviation civile (AAC), avant d’annoncer le lancement par ce service d’un autre processus de certification et de classification des compagnies aériennes. Le ministre a prévenu que les sociétés aériennes et les aéronefs qui ne satisferont pas à ce processus seront interdits de voler. 

Ce certificat délivré par l’Autorité de l’aviation civile congolaise (AAC), a dit M. Balazire dans son mot e circonstance  consacre une nouvelle naissance  pour Congo Airways, celle-ci  devenant  dans l’histoire  de l’aviation nationale, la première compagnie aérienne  répondant aux standards  définies par les organismes internationaux   en la matière. Selon le directeur général du Congo Airways, l’obtention d’un CTA  est un processus exigent et rigoureux. Il est encadre par les normes  de l’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI), telles  que définies  dans le  document 8335. 

Pour lui, à travers cette distinction, c’est l’ensemble du secteur de l’aviation en RDC  qui est honoré, indiquant   que la société continue avec sa quête d’excellence  et son ouverture sur le monde  répondant ainsi, a-t-il souligné,  à la vision du Président de la République, Joseph Kabila Kabange. Il  a annoncé  l’ouverture  des vols régionaux de Congo Airways au quatrième trimestre  de l’année en cours et ses vols intercontinentaux aux d’ici deux ans à des prix abordables. 
Les avantages du CTA
Le directeur général de l’Autorité de l’aviation civile congolaise (AAC), Tshumba Mpunga a indiqué que ce certificat donne lieu à tout opérateur aérien d’exercer ses activités en RDC. Il permet aussi à la société d’être crédible  envers les organismes internationaux notamment l’ITA (Association internationale des transporteurs aériens). 
Pour l’instant, ce CTA signé le 22 janvier 2016 a retenu comme zone d’exploitation, le réseau domestique. Le document  est libellé en français et en anglais.  Le processus de délivrance  dudit certificat par L’AAC  a bénéficié de l’expertise des certains  pays africains.


ACP Congo 

No comments:

Post a Comment