News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Tuesday, July 3, 2012

Le 26 Mars 2012: lancement de la compagnie aérienne FlyCongo


Le 26 Mars 2012, la compagnie aérienne FlyCongo, née des cendres de la défunte Hewa Bora Airways (HBA) lançait ses activités en lançant la ligne Kinshasa-Lubumbashi.  D’après ses administrateurs, le capital de la compagnie est détenu de la sorte : le fonds d’investissement international Pangun (54,77 %), Rak-Trans Holding (40 %), filiale du fonds d’investissement émirati Rakia (RAK Investment Authority) et des investisseurs privés (5,23 %).  
FlyCongo crew and planes (Picture Copyrigt FlyCongo Facebook page)

Sur les 12 appareils que comptait la compagnie HBA, FlyCongo n’en gardera que 5
(4 MD-82 et un B767-200 R).  La compagnie procède ainsi à la destruction des B727 utilisés par HBA et souhaite garder son fameux Tristar et l’exposer dans un musée à cause du rôle qu’il a occupé dans le secteur de l’aviation congolais.  Un mois plus tard, elle inaugurait les liaisons de Goma, Kisangani, Gemena et Mbandaka.  
Au dire de ses dirigeants, la compagnie diffère de ses prédécesseurs par son actionnariat, son management et sa vision stratégique, ses compétences et ses objectifs opérationnels.
Il sied de noter que la maintenance technique lourde des aéronefs qui constituent la flotte de FlyCongo est assurée par la compagnie Sud-africaine Jetworx et l’assurance par la compagnie nationale SONAS, qui à son tour est re-assurée par un major de l’assurance.



Le comité de gestion de FlyCongo est dirigé par Monsieur Marc Pajot.  A cause de ses liens avec la compagnie Hewa Bora, la venue de Flycongo a été diversement appréciée dans la presse congolaise telle que le témoignent ces quelques articles de presse congolaise: 



_____________________________________________________________________________

No comments:

Post a Comment