News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Sunday, 7 December 2014

Avion du gouvernement: un hublot explose en plein vol

Revenant d'un voyage au Sénégal à bord de l'avion gouvernemental où ils ont participé au Sommet de la Francophonie, le président de l'Assemblée Nationale, Aubin Minaku accompagné du ministre des affaires étrangères Raymond Tshibanda et d'autres députés ont connu la peur de leur vie lorsque le hublot extérieur de l'avion à bord duquel ils prenaient place a explosé.

L'avion gouvernemental avec son hublot eclate.  Photo TopCongo
De l'aveu de certains députés qui avaient pris place à bord de cet aéronef, près de 20 minutes après le décollage alors que l'avion volait à près de 12000 pieds, une explosion du hublot extérieur a secoue l'avion et causé une certaine panique à bord de l’appareil. Certains députés sont même allés jusqu'à dire que c’était un avion d’un autre âge.  

Dans une interview sur la chaîne publique congolaise, le commandant de bord, le pilote Bob Janssen Wimby à affirmé qu'en aucun moment il n'avait perdu le contrôle de l'appareil et encore moins exposé la vie des passagers. C'est par mesure de sécurité qu'il avait jugé bon de faire demi-tour vers Dakar. Le pilote à aussi affirme que c'était le hublot 5 qui avait explosé et que l'avion avait suivi son programme de maintenance normale, dont la dernière remonte à 2013.
Ayant appris la nouvelle, les députés ont décidé de convoquer le ministre du transport Justin Kalumba pour les informer sur les modalités d'acquisition et d'entretien de cet aeronef, acquis en 2013 par le gouvernement de la RDC.  Ironie de l'histoire, et ce qui démontrent des lacunes dan la desserte aérienne sur le continent, le Président Minaku prévoyait regagner Kinshasa par un régulier Air France, en en passant par Paris, à l'absence de vol direct entre Kinshasa et Dakar.

No comments:

Post a Comment