News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Sunday, August 9, 2015

Baisse des prix des billets : conflits entre le ministre Bahati et David Blatner de FlyCAA

Le ministre de l’Economie nationale, Modeste Bahati Lukwebo a déposé une plainte, mardi 4 août, contre le patron de la Compagnie Africaine d’Aviation (FlyCAA), David Blattner, au Parquet général de la République. Il  poursuit le numéro un de FlyCAA pour imputations dommageables et calomnie dans une affaire de la grille tarifaire des billets d’avion.
Dans une correspondance datée du 23 juillet dernier, avec copie réservée au président de la République, au Premier ministre et aux présidents de deux chambres du Parlement, David Blattner avait accusé Modeste Bahati de vouloir augmenter les prix des billets d’avion alors que sa compagnie les veut à la baisse.  Allégation qui a frustré le ministre de l’Economie, selon son directeur de cabinet-adjoint, Guylain Malere.

Genèse

L’affaire remonte au 3 juillet dernier, le ministre de l’Economie convoqua une réunion de la commission tarifaire et de lutte contre le bradage des tarifs des services aériens sur le réseau domestique. Cette commission se réunira le 08 et 09 juillet 2015 dans la salle du ministère sous la présidence du ministre de l’Economie et les travaux techniques ont été conduits par le conseiller en charge de la Régulation économique, Jean-Marie Kalumba. Et ce, en présence du ministre de l’Economie, celui des Transports, de Blue Sky, de Congo Airways et de Fly CAA.
Dans sa communication, Bahati Lukwebo rappela les préoccupations du Gouvernement de voir les prix du billet d’avion appliqués à ce jour être revus à la baisse tout en préservant la rentabilité des compagnies aériennes. Pour ce faire, il suggéra la fixation d’un tarif transitoire applicable pour une durée ne dépassant pas trois mois, afin de permettre à la commission d’approfondir la réflexion sur l’approche appropriée à retenir dans le calcul des tarifs au regard de la variété des paramètres à considérer : variété de type d’Aéronef exploité, disparité des charges d’exploitation des compagnies, volatilité du prix du carburant, multiplicité des droits, taxes et redevances.

Dans ce rapport, il est indiqué que lors des discussions techniques sur la fixation des tarifs, les membres ont analysé les paramètres de calcul des coûts pour l’exploitation d’un aéronef de type A320 et ont suggéré, au regard des tarifs appliqués par Fly CAA, les niveaux de PKT de 0,18 pour le tarif minimum et 0,23 ou 0,24 pour le tarif maximum, contrairement au PKT (Prix au kilomètre transporté) de 0,32 cents appliqué par FlyCAA dans son monopole de fait.  Ce qui concerne le trajet Kinshasa-Lubumbashi, vu le flux important des passagers sur cette ligne, la commission était appelée d’appliquer le PKT 0,13 cents.

Le PV de cette commission avait été signé par toutes les parties, sauf FlyCAA.  Mais dans sa lettre, indique le directeur de cabinet-adjoint au ministère de l’Economie, le patron de Fly CAA prétend vouloir le minimum du PKT à 0,11 cents et accuse Modeste Bahati de s’y opposer.  Les experts du ministère de l’Economie accusent par ailleurs FlyCAA de proposer ce tarif pour faire disparaître ses concurrents qui, selon eux, vont travailler dans la perte.  C’est donc pour mettre fin aux spéculations observées sur les tarifs de billets d’avion vendus par FlyCAA que la Commission a élaboré une grille tarifaire pour les principales destinations, notamment Kin – Lubumbashi (260 dollars), Kin – Goma (351 dollars), Kin – Bukavu (412 dollars), Kin – Kindu (270 dollars), Kin – Kisangani (281 dollars), Kin – Gemena (229 dollars), Kin – Mbuji-Mayi (218 dollars), Kin – Kananga (192 dollars), Kin – Mbandaka (148 dollars).

Le refus catégorique de Blattner

A la suite d’échange des correspondances entre le ministre et le Dg de FlyCAA, Modeste Bahati demandera à M. Blattner de signer, endéans soixante-douze heures de réception de sa lettre, le procès-verbal déjà consigné par tous les autres participants aux rencontres susmentionnées et ce, afin de permettre la clôture de ce dossier par la signature d’un Arrêté. Ce qui ne se fera pas !

C’est dans ce contexte qu’intervient la lettre de M. David Blattner adressée
aux hautes autorités du pays.
Dans l’accusé de réception de la lettre du Directeur général de CAA, nous pouvons lire ce qui suit : « Votre acharnement à vouloir, contre l’avis de tous les experts, appliquer le tarif plancher de PKT 0,115 au lieu de PKT 0,18 considéré comme le seuil minimal de rentabilité dans le respect des standards de l’aviation civile, dénote de l’avis de tous les experts, y compris ceux de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), d’une volonté manifeste de nuire à la libre concurrence dans le secteur et in fine au développement des activités des autres entreprises y opérant ou nouvellement arrivées… », écrit le ministre, avant d’ajouter que « d’aucuns pourraient même considérer que votre soudaine disponibilité à appliquer des tarifs, considérés comme excessivement bas par les experts, est tout simplement un aveu de la surenchère pratiquée dans vos tarifs habituels, laquelle appelle un redressement conséquent aux fins de permettre au Trésor public de recouvrer les sommes indument perçues au détriment des consommateurs ».
Radiookap et Groupel@venir

No comments:

Post a Comment