News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Wednesday, 20 November 2013

RVA: La ministre du Portefeuille, Louise Munga veut une restructuration transparente

Au terme d’une mission d’inspection à l’aéroport de N’Djili

Après la phase de transformation des entreprises publiques, l’heure est maintenant à leur remise à niveau, avant la phase ultime d’ouverture du capital social de certaines d’entre elles. C’est le travail auquel s’attelle aujourd’hui l’équipe mise en place autour de la ministre du Portefeuille, Louise Munga Mesozi.
Au Portefeuille, l’on se veut à la fois prudent et méthodique. Question d’éviter toute spéculation sur les actions mises en œuvre. Ce qui explique la série de visites de terrain qu’entreprend actuellement Mme Louise Munga.
Très engagée, la ministre Louise Munga a mis à profit le week-end pour se rendre compte de l’état dans lequel se trouve la Régie des voies aériennes (RVA). « L’application du plan de gouvernance et la gestion axée sur les résultats doivent être au rendez-vous à la RVA », a déclaré la ministre dans son allocution circonstance, au terme de l’inspection des projets en cours de réalisation à l’aéroport international de N’Djili.

Pour la ministre du Portefeuille, ces projets en cours d’exécution « constituent la principale composante du plan de redressement de la RVA mis en œuvre dans le cadre de la première phase de sa réforme ».
Ainsi, après un diagnostic profond qui a révélé que la RVA se trouvait dans « une situation technique et opérationnelle extrêmement précaire », le gouvernement a tracé un plan qui vise, à court terme, à fiabiliser la RVA avant la mise en œuvre effective d’un plan de restructuration où seront associés également les partenaires sociaux, notamment, la délégation syndicale.
A côté des partenaires extérieurs, dont la BAD, la Banque mondiale et l’Exim Bank of China, qui ont décidé, à leur tour, d’apporter un appui financier substantiel à la réforme de la RVA, la ministre du Portefeuille a dit avoir initié la visite des installations de l’aéroport de N’Djili pour fixer l’opinion quant au « sens de la réforme » et aussi de la « rassurer » sur la volonté du gouvernement de mener ce processus en toute transparence.

En effet, la restructuration de la RVA, qui est l’un des volets de sa réforme institutionnelle, comprend deux phases. La première vise le redressement de sa situation technique, opérationnelle et financière à travers la mise en œuvre d’un plan d’urgence.
La seconde phase porte sur la restructuration profonde de la RVA et interviendra dans un avenir proche avec la mise en place d’un nouveau mode de gestion des aéroports et de l’espace aérien de la RDC, conformément aux recommandations de l’OACI.

Pour l’instant, la phase de redressement est réalisée dans le cadre du Projet prioritaire de sécurité aérienne (PPSA), grâce à une enveloppe de 159 560 000 Usd, souscrit à hauteur de 86% par la BAD, avec une contrepartie de l’IDEF de 14%. A travers ce projet, les travaux de construction de la Tour de contrôle et Bloc technique, de la centrale électrique et de la caserne anti-incendie sont en cours de réalisation concomitamment aux aéroports de Kinshasa et Lubumbashi.
La Banque mondiale est également comptée parmi les partenaires avec 10 millions USD engagés à travers le Projet de transport multimodal (PTM).  A travers le PTM d’une enveloppe de 10 millions USD, la Banque mondiale finance les équipements complémentaires à acquérir pour l’assistance à la navigation aérienne ainsi que la formation et le renforcement des capacités du personnel de la RVA.
Les travaux de réhabilitation de la piste de l’aéroport international de N’Djili, d’un coût de 64 millions USD, sont financés par un prêt d’Exim Bank of China d’un montant de 60 millions Usd et le solde, soit 4 millions, est couvert par la RVA via l’IDEF.

De son côté, le gouvernement finance la construction de l’aérogare modulaire de l’aéroport international de N’Djili dont les travaux sont en cours de réalisation.

Source: Le potentiel

No comments:

Post a Comment