News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Sunday, 25 August 2013

Aeroport Kisangani: réhabilitation prochaine de l’aéroport


Après l’aéroport international de N’Djili à Kinshasa et celui de Luano, à Lubumbashi, au Katanga, la Régie des Voies Aériennes (RVA) se penche sur l’aéroport international de Bangboka, à Kisangani, dans la province Orientale. L’annonce a été faite la semaine dernière lorsque la RVA a rendu public les plis des entreprises qui ont soumissionné au projet de modernisation de cet aéroport.

Selon des sources proches de l’Administrateur Délégué Général ad intérim, Abdallah Bilenge, ces trois entreprises bien que connues, doivent attendre au maximum deux semaines pour être fixées sur quelle entreprise la Régie des Voies Aériennes portera son choix pour lancer le chantier de réhabilitation de l’aéroport international de Bangboka. Parmi les trois entreprises soumissionnaires, on peut citer la chinoise SINOHYDRO et l’israélienne ESG Projet. Cette firme a déjà montré ses prouesses dans le domaine des infrastructures aéroportuaires en RD-Congo. C’est elle qui a construit notamment le pavillon présidentiel de l’aéroport international de N’Djili. 



Quant au financement, une fois de plus, avait déclaré Bilenge au terme de la cérémonie du week-end dernier, c’est la Banque Africaine de Développement (BAD), un des partenaires pour la modernisation des infrastructures aéroportuaires en RD-Congo qui met la main dans la poche. A en croire l’ADG a.i. de la RVA, pour la réalisation des travaux de Bangboka, cette institution bancaire africaine, va débourser 11 millions USD pour les travaux de cet aéroport. Un des aéroports stratégiques qui ouvre le pays à l’Est de l’Afrique. Sa réhabilitation, soutiennent les autorités de la RVA permettra aux compagnies internationales de réinscrire l’escale de Kisangani dans leur plan de vol. Note de satisfaction pour la Régie des Voies Aériennes qui peut se frotter les mains et dire tout haut que la taxe de redevance appelée IDEF, payée par chaque passager à l’embarquement quelle que soit la destination ne va pas dans les poches des gens comme ce fut le cas avant l’arrivée de Bilenge à la RVA. 

Bien que certains esprits continuent à ne rien voir venir, le nouveau comité de gestion placé à la tête de cette entreprise est résolument engagé à tourner la page d’un ciel insécurisé. Il y a plus d’une décennie, l’aéroport international de Bangboka était assiégé par des éléments rebelles du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD) avant sa mutation en parti politique au lendemain de l’accord de Sun City, en Afrique du Sud. Des témoignages à Kisangani sont légions. La population de la ville martyre de la RD-Congo raconte même que des installations électriques ont été arrachées de force par les occupants de ce site.
 

Le Président du Conseil d’Administration de la Régie des Voies Aériennes, Emile Bongeli, originaire de la province Orientale, l’avait soulevé lors de sa dernière sortie médiatique, réunie dans la salle des conférences de l’Immeuble SOFIDE. Plus de dix ans après cette destruction, l’actuel comité de gestion de la RVA qui fait de la réhabilitation des infrastructures aéroportuaires son cheval de bataille a une autre vision sur les infrastructures et la sécurité de l’espace aérien rd-congolais. Leur engagement témoigne cette détermination.

Source: Congonews

1 comment:

  1. I posted this article to my favorites and intend to return to for more outstanding articles.
    It’s all too easy to read and comprehend and
    also clever post.

    ReplyDelete