News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Saturday, May 4, 2013

Un airbus de la compagnie CAA rate son décollage à cause de la présence d’oiseux dans l’un des réacteurs

La radio okapi rapporte qu’un appareil de type Airbus A320 appartenant a la compagnie CAA (Compagnie Africaine d’Aviation) a raté son décollage ce Mercredi 01 Mai 2013 à l’aéroport Bangboka de Kisangani. L’appareil qui devait relier la ville de Kisangani à Kinshasa avec a son bord prés de cent passager et six membres d’équipages a dû annuler son décollage a la suite d’un incident probablement cause par la présence d’un oiseau dans l’un des réacteurs du moteur tel que le rapporte les témoins sur place.
CAA Airbus A320 Photo: Patrick Mutzenberg
 Un passager s’exprimant aux medias rapporte les faits suivants: « Quand l’avion a pris la piste d’envol nous avons commencé à rouler et à un moment donné on était à la vitesse de croisière et c’est en ce moment là qu’à l’intérieur nous avons senti une très forte secousse. Avec la vitesse qu’il y avait, les pneus ont pris feu. Le pilote a été assez brave pour essayer de récupérer la situation donc on n’est pas sorti du tout de la piste. C’est au niveau du tarmac que nous avons constaté que la situation a été assez grave au vu des gens qui étaient dehors qui attendaient voir le crash se réaliser », a expliqué un passager.

La bravoure et le sang-froid du pilote ont certainement évité une catastrophe majeure en cette journée où le monde célébrait la journée du travail. Un autre appareil de la même compagnie aérienne a été envoyé plus tard dans la soirée pour embarquer les passagers qui le souhaitaient vers Kinshasa.  L’autorité de l’aviation civile promet de se pencher sur cet autre incident qui a émaillé la semaine et quia failli coutait des vies humaines.

No comments:

Post a Comment